De Gendt s'impose, Froome conserve la tête

Reuters

Reuters

Et la mythique ascension hors-catégorie, avec ses passages à plus de 20%, doit livrer le verdict de la Vuelta 2017, avant la traditionnelle parade dédiée aux sprinteurs dimanche à Madrid lors de l'ultime étape. Sur une arrivée plutôt plane, Thomas De Gendt a réglé au sprint les fuyards encore à l'avant.

Le Belge, qui a entrenu l'excellente dynamique de son équipe avec une quatrième victoire d'étape depuis le départ de l'épreuve, a devancé sur la ligne le Colombien Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo) et l'Espagnol Ivan Garcia Cortina (Bahreïn) au sein d'un petit groupe d'une dizaine d'hommes. Avant la grande explication à l'Angliru. Soit son premier succès sur la Vuelta, qui lui vaut de rejoindre le cercle très fermé des coureurs vainqueurs d'étape dans les trois Grands Tours.

Rageant pour Garcia Cortina (21 ans), natif de Gijon, qui était seul en tête avant d'être repris dans le final. Et rageant pour l'Espagne, qui n'a toujours pas remporté la moindre étape dans cette Vuelta 2017 et risque de finir bredouille pour la première fois depuis 1996. L'Espagnol accompagné par son coéquipier, Edward Theuns, a été repris par le train de la Sky dans les derniers kilomètres. Le coureur de la Lotto Soudal s'est imposé au sprint après une échappée démarrée dès les premier hectomètres de l'étape. Contador a encore tenté sa chance.

Pour le classement général, en dépit d'une attaque finalement avortée d'Alberto Contador, Chris Froome reste solide maillot rouge.

Dernières nouvelles