Dans une charte historique, LVMH et Kering bannissent les mannequins taille 32

Image Archives

Image Archives

"Beaucoup de gens ne connaissent même pas l'existence de la taille 32", a reconnu Antoine Arnault, membre du conseil d'administration de LVMH et fils du PDG Bernard Arnault. Pour apporter un soutien aux mannequins qui en exprimeraient le besoin, les maisons seront tenues de mettre à leur disposition un psychologue/psychothérapeute dédié lorsqu'ils/elles travaillent pour celles-ci.

Les Maisons des deux groupes s'engagent à ne travailler qu'avec des mannequins en possession d'un certificat médical valide attestant de leur bonne santé et de leur capacité à travailler, obtenu dans les six mois précédant la séance photo ou le défilé.

À l'heure où la fashion sphère sublime l'extrême minceur et vieillit par astuces make-up et retouche photo les très jeunes filles pour que leurs corps sans formes soit le modèle idéal de la femme, cette annonce sonne comme une nouvelle ère pour Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Balenciaga, Alexander McQueen, Christopher Kane, Stella McCartney du côté Kering, et Dior, Vuitton, Givenchy, Céline, Kenzo, Fendi, Loewe, Berluti, Pucci, Marc Jacobs et Loro Piana du côté LVMH.

La maigreur continue de faire rage sur les podiums des défilés.

"Un certain nombre de créateurs faisaient faire leurs prototypes en 32". Parmi eux, l'âge des modèles recrutés: les mannequins de moins de 16 ans ne pourront plus défiler pour les deux groupes, et les jeunes âgés de 16 à 18 ans devront être rigoureusement encadrés et évoluer dans le milieu en étant toujours accompagnés par des adultes.

"Il y a eu des abus", a estimé Antoine Arnault. "Une jeune fille de 15 ans n'a pas le bagage nécessaire pour affronter le monde difficile de la mode et du mannequinat", indique-t-il. Une façon de dire stop aux mannequins trop maigres.

Ces mesures seront mises en application dès les prochaines fashion weeks.

Autre acteur-clé dans l'élaboration de la charte, le président du Syndicat national des agences de mannequins, Cyril Brulé, a souligné qu'il n'avait "jamais vu une initiative aussi concrète et aussi rapide" en la matière.

Les deux autres points importants de cette charte rédigée à quatre mains par Kering et LVMH s'inscrit dans la lignée de la loi Santé adoptée début 2017 visant à protéger la santé des modèles.

"Les PDG des marques de mon groupe vont veiller à ce que les mesures soient appliquées partout". Antoine Arnault, a salué une charte qui _ " change vraiment la donne".

"Au fil des années, nous avons vu notre métier changer de pratiques, notamment en tenant les mannequins de moins de 16 ans à l'écart des podiums", a commenté le PDG du CFDA, Steven Kolb, dans une déclaration transmise à l'AFP, rappelant que les principes de 2007 étaient rappelés chaque saison aux professionnels.

Dernières nouvelles