Elon Musk voit l'IA comme la source potentielle d'une guerre mondiale

Poutine pense dominer le monde en maîtrisant l'intelligence artificielle

Elon Musk veut interdire la recherche sur les « robots tueurs » et ce n'est pas le seul

" Des paroles énoncées par Vladimir Poutine, rapportées par The Verge, qui sont pour le moins claires claires".

Il y a quelques jours, Elon Musk faisait les grands titres avec une petite phrase.

Le président de la Russie est déjà connu pour ses prises de position musclées et controversées. Il a par la suite déroulé ses inquiétudes, expliquant qu'elles ne portaient pas seulement sur le fait de voir les leaders mondiaux déclencher une guerre dans leur conquête de l'intelligence artificielle, mais aussi potentiellement de laisser une IA décider de stratégies militaires.

"La Chine, la Russie, bientôt tous les pays seront forts en sciences informatiques". Le dernier ne cachant pas ses ambitions d'en devenir le leader mondial d'ici 2030 et menaçant de devancer l'Amérique de Trump qui, elle, se prépare à réduire les fonds de la recherche scientifique et technologique de base. "Que va-t-il se passer lorsqu'une IA va encourager un président à autoriser une frappe préventive qui sera calculée comme étant le meilleur moyen de s'assurer la victoire, et que finalement la décision de cette IA sera responsable du déclenchement d'un conflit à une échelle bien plus large?" s'interroge l'entrepreneur milliardaire. Pour lui, le dirigeant nord-coréen est parfaitement conscient du fait que "s'il lance un missile nucléaire, il signe son propre suicide".

Comme en écho à ces prophéties inquiétantes, Elon Musk et 116 autres acteurs majeurs du monde de la technologie ont envoyé une pétition aux Nations Unies, exigeant de nouvelles réglementations sur l'utilisation faite des armes datées d'intelligence artificielle. Le groupe a déclaré que l'introduction d'une technologie autonome mènerait à une "troisième révolution de la guerre" après l'invention de la poudre à canon et les armes nucléaires.

D'ailleurs, la fameuse lettre ouverte se termine un peu de la même manière: " Elles peuvent être des armes de terreur, des armes que les despotes et les terroristes utilisent contre des populations innocentes et des armes piratées pour se comporter de manière indésirable.

Dernières nouvelles