Coûts de location des box : la DGCCRF épingle Orange, SFR et Bouygues

Forfaits Internet fixe : la DGCCRF tape sur les doigts des opérateurs pour les tarifs incomplets

Les opérateurs sommés d'afficher le vrai prix de leurs offres Internet

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a formellement mis en demeure les opérateurs de télécoms qui n'affichent pas explicitement certains frais supplémentaires pour leurs clients. Selon Les Échos, ces derniers ont été sommés d'afficher les vrais prix des offres d'abonnement Internet fixe. Le prix de l'offre doit être représentatif de la " somme totale, toutes taxes comprises " effectivement payée.

Il est reproché à Orange, SFR et Bouygues Telecom de communiquer des prix d'abonnements à l'Internet fixe qui n'incluent pas le tarif de la location de la box.

Free a expliqué récemment vouloir plus de transparence concernant l'affichage des prix chez ses concurrents, Bouygues Telecom, SFR et Orange.

"L'exemple le plus frappant est celui de l'opérateur historique (Orange, NDLR) qui affiche un prix sur les douze premiers mois sans donner le prix des mois suivants et la box n'apparaît nulle part!, s'est-il insurgé".

Seuls Free, RED et Sosh respectent la législation avec la Freebox, La Box et la Livebox Play incluses dans les forfaits. Comme le précisent nos confrères du Figaro, lorsqu'une offre d'accès Internet inclut une location de box, le tarif annoncé dans les annonces publicitaires et les prospectus commerciaux doit en tenir compte. Il leur est demandé de se conformer à la loi (arrêté du 3 décembre 1987) et ainsi de présenter une information complète au consommateur sur tout support. Et d'ajouter: "quand vous avez de 3 à 5 euros de prix de location de box par mois, qui est un accessoire indispensable pour recevoir le service, il y a un moment où le consommateur est un peu trompé". La DGCCRF menace les opérateurs d'amendes de 15 000€ si les publicités ne sont pas conformes en février 2018, soit après la période très prolifique des fêtes de fin d'année. Son directeur général Maxime Lombardini s'en est d'ailleurs ému, vendredi, devant la presse, estimant qu'il était temps que "tout le monde affiche le véritable prix des box".

Dernières nouvelles