Facebook coupe la pub aux pages de "fake news"

Les Pages Facebook qui publient régulièrement des « fake news » ne pourront plus acheter de pubs

Fausses informations : Facebook s'attaque aux Pages avec la pub

Après Google et Facebook, Wikitribune, Mozilla, Facebook annonce sur son blog une nouvelle mesure pour lutter contre la propagation de fausses informations sur son réseau. Pour reconnaître ces "fausses informations", le réseau social précise que ces pages devront être considérées comme fausses par "une tierce personne, l'ayant vérifié ". Objectif: réduire l'influence de ces pages en les empêchant de construire une audience via les outils publicitaires.

" Les "fake news" font du mal à tout le monde, poursuit Facebook". Les fake news avérées sont signalées à Facebook qui bloque alors les publicités réalisées pour obtenir du trafic ou de l'engagement sur ces fausses informations. Ces "fake news" ont été accusées d'influer sur le vote des électeurs.

Après avoir travaillé avec des entreprises de fact-checking comme Snopes pour repérer le contenu qui propage des fausses actualités, plus communément appelées les " fake news ", Facebook fait un nouveau pas pour stopper la diffusion de publications mensongères: les pages qui se feront prendre la main dans le sac n'auront plus le droit d'acheter des espaces de publicité et de promotion. L'Allemagne a ainsi menacé Facebook de sanctions si le réseau social ne prenait pas des mesures à l'encontre des fausses informations et des discours haineux. Dès le début de l'année Facebook s'était déjà associé à huit grands médias (Le Monde, lAgence France-Presse (AFP), BFM-TV, France Télévisions, France Médias Monde, L'Express, Libération et 20 Minutes) pour mettre en place un système de signalement des fausses informations et de vérification.

Dernières nouvelles