France : François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement

Le ministre français de la Justice François Bayrou à Pau dans le sud-ouest de la France le 18 juin 2017Plus

Le ministre français de la Justice François Bayrou à Pau dans le sud-ouest de la France le 18 juin 2017Plus

Les affaires ont fait tomber quatre ministres en 48 heures alors qu'un remaniement se prépare en coulisses après le second tour des législatives. "François Bayrou ment quand il dit le contraire". Ces allégations sont d'autant plus gênantes pour M. Macron que M. Bayrou avait présenté un projet de loi pour nettoyer la politique française, une des principales promesses électorales du nouveau président.

"Le président du MoDem François Bayrou, ancien ministre de la Justice, a décidé de ne pas intégrer le gouvernement français en cours de formation afin de récupérer sa liberté de parole et de protéger la loi sur la moralisation de la vie publique". " Un vent de panique souffle sur la planète Macron, à l'image de ce cri du cœur poussé par un proche du président de la République". Il fait lui aussi l'objet d'une enquête pour conflit d'intérêts, relativement à des décisions prises alors qu'il dirigeait un assureur.

Le deuxième gouvernement composé par ce dernier, lui-même issu de LR, devrait 'être équilibré' et se composer de femmes et d'hommes, 'de gens qui viennent de la droite, de la gauche, du centre, des gens dont la légitimité ne résulte pas d'un engagement partisan', selon les souhaits du Premier ministre.

Ephémère garde des Sceaux, François Bayrou a organisé ce mercredi une conférence de presse pour expliquer son départ du gouvernement Edouard Philippe.

Le témoignage de cet ancien permanent du parti qui s'était rallié avec fracas à la candidate PS Anne Hidalgo pendant la campagne des municipales à Paris en 2014, a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire le 9 juin pour "abus de confiance et recel de ce délit", consacrée au MoDem, qui a envoyé six élus au Parlement de Strasbourg entre 2009-2014.

"Les budgets des assistants parlementaires servaient à financer le fonctionnement du parti politique, au moins en partie [.] Les temps partiels qui étaient financés par l'Europe servaient les ambitions de François Bayrou". Elle a expliqué vouloir être en mesure, le cas échéant, de "démontrer librement (sa) bonne foi" dans une affaire d'emplois fictifs présumés du parti centriste aux frais du parlement européen.

Remplacé par Nicole Belloubet au ministère de la Justice après son départ du gouvernement, le président du MoDem, de retour à la mairie de Pau, réaffirme ainsi son démenti face aux soupçons d'emplois fictifs d'assistants de députés européens du MoDem. Ainsi, Richard Ferrand, empêtré dans un scandale immobilier, a quitté le gouvernement lundi pour prendre la tête du groupe LREM à l'Assemblée nationale, malgré sa réélection dans le Finistère.

De son côté, Nathalie Loiseau, directrice de l'ENA, est le nouveau ministre des Affaires européennes, après la démission de Marielle de Sarnez. Proche du chef de l'Etat, M. Ferrand est visé par une enquête préliminaire de la justice française dans une affaire immobilière.

Dernières nouvelles