Assemblée: Sarnez renonce à la présidence du groupe

Marielle de Sarnez le 22 juin 2017 à Paris

Marielle de Sarnez le 22 juin 2017 à Paris

Réunis dimanche à la mi-journée, les députés MoDem ont élu Marc Fesneau à la présidence de leur groupe, à l'unanimité ds 42 parlementaires.

Une centriste depuis 2002 Soutenu par La République en Marche!, Marc Fesneau avait facilement été élu député au second tour dans la 1ère circonscription du Loir-et-Cher face au candidat FN Michel Chassier avec 69,15% des suffrages.

"Je ne suis pas candidate à la présidence du groupe, mais à la présidence d'une commission", a déclaré Marielle de Sarnez dimanche matin à l'AFP.

Directeur d'un institut de formation d'élus, il est l'une des chevilles ouvrières le plus fidèle à François Bayrou qui en a fait le secrétaire général du Modem depuis 2010.

Le MoDem, dont elle est vice-présidente, fait l'objet d'une enquête sur l'emploi de ses assistants parlementaires européens.

Le secrétaire général des Républicains (LR) Bernard Accoyer avait ainsi trouvé jeudi "un peu insultant" pour le Parlement que deux ministres "exfiltrés pour raisons judiciaires" se destinent à présider des groupes. Convaincu qu'il n'y aurait "pas de concurrence ou de compétition " pour la tête du groupe, un député MoDem pronostiquait déjà, vendredi, que si Marielle de Sarnez décrochait une présidence de commission prestigieuse, le président serait Marc Fesneau. Après son départ, François Bayrou a assuré que le MoDem resterait l'un des "deux pilliers" de la majorité.

Sa décision est prise. Un vote à l'unanimité, après le retrait de Sarnez, qui brigue à présent la présidence d'une des commissions de l'Assemblée, vraisemblablement celle - prestigieuse - des affaires étrangères. "Ces dernières semaines auraient dû être les plus belles de ma vie politique".

Dernières nouvelles