Affaire MoDem : Sylvie Goulard renonce au gouvernement... avant Bayrou et Sarnez ?

Affaire MoDem : Sylvie Goulard renonce au gouvernement... avant Bayrou et Sarnez ?

MoDem : Sylvie Goulard ne souhaite plus faire partie du gouvernement

Abidjan, 20 juin (AIP)- La ministre des Armées, Sylvie Goulard, a déposé mardi sa démission du gouvernement d'Edouard Philippe, pour démontrer sa " bonne foi " dans l'enquête préliminaire visant son parti, le MoDem. Elle a indiqué qu'elle ne voulait plus faire partie du gouvernement à la suite du remaniement ministériel qui doit avoir lieu, dans la foulée de la victoire écrasante remportée dimanche par le parti de M. Macron lors du deuxième tour des élections législatives. Si son entourage n'évoquait pas, hier midi, de prise de contact avec l'Elysée, il n'en reste pas moins que le député, spécialiste respecté des questions de Défense, jouit de l'estime du Premier ministre, Edouard Philippe, lui aussi issu des rangs des Républicains - et " juppéiste " patenté, comme l'élu bragard. Après que Richard Ferrand a été exfiltré à l'Assemblée lundi, une autre ministre de premier plan va quitter le gouvernement mardi: Sylvie Goulard, ministre des Armées.

Le patron du Modem, François Bayrou, devenu ministre de la Justice le 17 mai dernier, a assuré la semaine dernière qu'il n'avait "jamais existé" d'emplois fictifs d'assistants parlementaires européens au sein du MoDem. La Marseillaise vient d'annoncer sa démission. Elle pourrait briguer la présidence du groupe MoDem à l'Assemblée.

"Dans l'hypothèse où l'enquête préliminaire visant le Modem conduirait à vérifier les conditions d'emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j'y ai accompli", ajoute-t-elle. "Il ne s'agit plus de nommer quelques secrétaires d'État, mais d'un remaniement éminemment politique, avec l'exfiltration de Richard Ferrand et le départ de Sylvie Goulard".

"François Bayrou a vocation à rester au gouvernement", a déclaré Edouard Philippe sur RMC et BFMTV.

De quoi mettre la pression sur les deux autres ministres MoDem. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Dernières nouvelles